le marteau claque sur l'enclume ,de ce heurt  le métal sonne   ,les saules bordant les rives se renvoient le tintement pour l'envoyer au loin .Sur l'eau calme une barque se reflète  dans les rides de l'onde à son bord un homme courbé sur ses rames marque la mesure.Tout laisse penser que rien ne peut troubler ce spectacle car même l'air caresse délicatement les feuilles des grands arbres du pont qui protègent de leur ombre les arches de pierres  . En me retournant je distingue les toitures d'ardoises qui se détachent dans l'azur ,  des formes jouflues progressant lentement au dessus des clochers inspirent à la rêverie . Puis au martellement du maréchal ferrant se mêle la cloche de Sainte Cécile son insistance rappelle  qu'ici bas il est l'heure pour tous  ! Je reprends mon chemin , la barque s'est éloignée, le charme est passé ....